Formation recherche-action « Eduquer à l’empathie par le corps » : retour sur les soutenances 2018

Présentation

Dans le cadre du programme de recherche EnJeu[x] Enfance et Jeunesse, Omar Zanna, docteur en sociologie et en psychologie, Professeur à Université du Mans et l’association Graine de Citoyen collaborent depuis 2015 sur le thème de l’éducation à l’empathie par le corps. Depuis 2016, l’équipe de Graine de Citoyen participe à une formation recherche-action sur cette thématique. La formation, destinée notamment à des acteurs éducatifs, est animée par Omar Zanna et son équipe, pilotée par l’association Graine de Citoyen, et soutenue par EnJeu[x].

Omar Zanna est co-responsables de l’axe 1 (Développement, éducation, apprentissage) du programme EnJeu[x] avec  Philippe Guimard (psychologie du développement et de l’éducation, Université de Nantes), Agnès Florin (psychologie de l’enfant et éducation, Université de Nantes) et Christine Gaux (psychologie du développement, Université d’Angers).

Graine de Citoyen est une association de loi 1901 imprégnée des valeurs de l’Éducation Populaire et dont les projets encouragent le mieux vivre ensemble à travers le développement des compétences psychosociales. L’association met en place et promeut une stratégie globale de prévention de la violence et développe des actions d’éducation à la citoyenneté. Pour plus d’informations sur l’association, consultez le site internet Graine de Citoyen.

La rencontre entre Omar Zanna et l’association Graine de Citoyen a lieu en 2015. Claire Chéné, directrice de l’association, rencontre l’équipe de recherche d’Omar Zanna et découvre que les travaux de recherche d’Omar Zanna sur l’éducation à l’empathie par le corps se rapprochent des actions de Graine de Citoyen sur le terrain. Il s’agit d’une réelle opportunité pour les acteurs éducatifs de l’association, qui recherchent une méthode d’évaluation de leurs actions et souhaitent confronter leur pratique d’éducation populaire à la vision des chercheurs.

Formation et soutenances

Le 9 janvier 2017 est lancée la formation recherche-action, animée par Omar Zanna et son équipe, pilotée par Graine de Citoyen, et soutenue par EnJeu[x]. La formation permet à chaque participante de mettre en place un projet de terrain et de l’analyser. Ces projets ont donné lieu à des rapports écrits. Le mardi 3 juillet 2018, quatre participantes, toutes membres bénévoles de l’association Graine de Citoyen, ont pu présenter leurs projets et leurs résultats à la Maison de la Recherche Germaine Tillion de l’Université d’Angers. Cette journée de soutenances vient clore un cycle de douze journées de formation, enrichies d’un séminaire et d’un colloque. Il s’agit aussi de l’aboutissement de deux ans de travail pour l’ensemble des acteurs de ce projet.

Projets soutenus en 2018 :

  • Léonie Audio, Animer et analyser un TAP « Jeux, coopération et théâtre pour avoir le sens de l’autre » : transmettre, appliquer et évaluer sur le terrain des méthodes d’éducation à l’empathie.
  • Béatrice Crubleau, Marion Hetreau, « Education à l’empathie par le corps en maternelle »,
  • Claire Chéné, « Eduquer à l’empathie par le corps : quels impacts sur les compétences des acteurs éducatifs ? »
  • Cécile de La Monneraye, «La fréquentation de sculptures peut-elle être un moyen pédagogique pour favoriser l’empathie chez l’individu ? »

 

Trois questions à Claire Chéné, directrice de Graine de Citoyen :

Quel est l’avenir de cette formation? Quelles sont les perspectives de cette collaboration ? : L’association Graine de Citoyen poursuivra sa collaboration avec le programme EnJeu[x]. Aujourd’hui, nous pouvons dire que la formation est très importante dans notre quotidien. Elle nous a permis de développer notre posture professionnelle. Les rencontres qui en découlent nous permettent par ailleurs de développer de nouveaux projets, notamment une exposition à venir sur les émotions avec Céline Lancelot, Maître de Conférences en Neuropsychologie à l’Université d’Angers).

La rencontre entre votre vision « terrain » et la recherche universitaire a-t-elle été difficile ?  Elle n’a pas été difficile, au contraire ! Pour ma part, j’ai réalisé il y a deux ans un travail universitaire sur l’évaluation des compétences psychosociales. En outre, le travail d’Omar Zanna a des applications très concrètes. Dans ses travaux, nous avons retrouvé beaucoup de choses que nous faisions déjà sur le terrain, de manière intuitive. Finalement, cette rencontre avec le monde universitaire a permis de légitimer des pratiques que nous avions déjà. Nous avons également pu découvrir des techniques et des méthodes d’évaluation. Les échanges n’étaient absolument pas difficiles, au contraire, ils se sont révélés d’une grande richesse.  La formation nous a permis d’améliorer certaines de nos actions. Depuis 2009, nous avions la volonté d’améliorer nos actions et notre pratique, nous recherchions une méthode d’évaluation de nos actions et le regard du chercheur nous a permis d’atteindre cet objectif. Cette rencontre nous a totalement confortés dans nos actions.  Les échanges étaient très stimulants. Finalement, peut-être le plus compliqué a-t-il été, dans cette rencontre avec le monde universitaire, l’exercice, par ailleurs très intéressant, du rendu écrit et de la soutenance dans un cadre universitaire.

Quels sont vos points de satisfaction ? Une grande satisfaction à intégrer EnJeu[x] et l’engouement de tous à travailler avec Omar Zanna et son équipe.

 

Les ouvrages de M. Zanna sur la thématique du corps et l’empathie :

2010 : Restaurer l’empathie chez les mineurs délinquants, Dunod.

2015 : Le corps dans la relation aux autres, Presses universitaire de Rennes (PUR).

2015 : Apprendre à vivre ensemble en classe, Dunod.

2016 : Corps et climat scolaire, EPS (Avec Caroline Veltcheff et Pierre-Philippe Bureau)

2018 : Cultiver l’empathie à l’école, Dunod (Avec Bertrand Jarry)

 

 

 

Facebooktwittergoogle_plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *