L’usage du conte

L’usage du conte (clin d’œil à L’usage du monde de Nicolas Bouvier) est un livre à plusieurs mains en préparation. Il y sera question du chevalier Karadoc dans la Première Continuation de Perceval [Yasmina Foehr et Laetitia Tabard], d’un Oiseau vert antérieur à un célèbre Oiseau bleu [Pascale Mounier], de deux filles testées par une fée [Patricia Eichel-Lojkine], du cliché icono-textuel de la forêt [François Fièvre], de motifs réactualisés, parodiés, re-sémantisés de Perrault à Grimm et à Andersen [Dominique Peyrache-Leborgne], mais aussi, très concrètement, du conte en bibliothèque [Roxane Pailler]. Si chaque chercheur s’empare d’un objet pour en faire le tour et expliciter la méthodologie pratiquée, les problématiques sont convergentes. L’enquête porte sur la poétique de la « variation » dans la diachronie et sur les protocoles programmant la réception ; sur le dialogisme textes-images ; sur les stéréotypes, les « standards » génériques, les normes et contraintes éditoriales ; sur l’adaptation des « classiques » pour la jeunesse.

Le_Dauphin_Contes_des_Fées_Aulnoy_1810

Facebooktwittergoogle_plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *