3 questions à Patrick Blondeau, Directeur de Nova CHILD

Nova Child format horizontal 1– Pouvez-vous nous présenter Nova CHILD ?

Nova CHILD est le seul réseau européen qui fédère à la fois des entreprises, des acteurs de la recherche et de la formation, dédié à l’innovation pour le bien-être de l’enfant. Nous considérons la tranche d’âge des 0 à 12 ans, voire aujourd’hui un peu au-delà.

Basé à Cholet, il compte 70 adhérents dont une cinquantaine d’entreprises adhérentes (80 % sont en Pays de la Loire), transversales à une dizaine de secteurs : alimentation, puériculture, hygiène, mode, habillement, chaussure, jeux/jouets, mobilier, services… qui se mobilisent de manière éthique, autour de l’innovation pour l’enfant.

Pour répondre à sa mission principale : faire progresser l’expertise pour innover en faveur du mieux-être des enfants, Nova CHILD offre 3 services :

L’OBSERVATOIRE : réel détecteur et décrypteur de tendances innovantes liées au monde de l’enfant. Une vision à 360° du marché de l’enfant national et international, actualisée et accessible quotidiennement par chacun des adhérents.

LE LIVING-LAB : à l’écoute des besoins du marché et par son expertise, facilite l’accès à l’usager : les enfants, les familles mais aussi les professionnels, dans le développement de solutions innovantes, par une démarche de co création.

L’INGENIERIE DE PROJETS INNOVANTS qui vise à accompagner les porteurs de projets dans leur démarche d’innovation, et favoriser le développement de produits et de services innovants au bénéfice des enfants.

– Quels sont les atouts et contraintes du marché lié à l’enfance en Pays de la Loire ?

L’économie des produits et des services pour l’enfant est un secteur économique stratégique pour les Pays de la Loire. Le poids économique, on a tendance à l’oublier, est très significatif. Il a été quantifié 30 000 emplois dont 20 000 emplois directs sur ce marché pour un chiffre d’affaires de 5 milliards d’euros.

Les forces en présence sur le territoire ligérien sont réelles, avec de grandes enseignes, leaders dans leurs domaines et présentes sur le marché international, et des plus petites, qui ont un vrai savoir-faire reconnu.

Ce réseau, unique en Europe, est une grande chance pour les Pays de la Loire, parce que c’est une vraie opportunité de développer un réseau beaucoup plus élargi autour de l’enfant.

Toutefois, comme vous le savez, l’enfant est une personne fragile, complexe, soumis à des évolutions sociétales majeures, pour laquelle, les entreprises doivent constamment innover en veillant à sa santé, à son développement. Nova CHILD joue ce rôle de facilitateur pour mettre en relation des entreprises qui n’ont, a priori pas de liens mais beaucoup d’intérêt à réfléchir ensemble. Le cluster les incite à se rapprocher du monde médical, de la recherche et de la formation pour trouver des compétences scientifiques, techniques.

Même si on parle de l’enfant, il faut rappeler que Nova CHILD est un outil de développement économique. L’enjeu est bien d’offrir de la croissance, du développement économique, de valoriser l’attractivité de notre territoire, très prometteuse du fait de cet état d’esprit entrepreneurial qui ne demande qu’à grandir. C’est un enjeu important pour le développement de notre territoire.

– Nova CHILD est le principal partenaire socio-économique du programme EnJeu[x]: qu’attendez-vous de ce partenariat ?

Nova CHILD ne peut qu’être sensible à l’ambition du consortium de se positionner à 5 ans, comme un réseau de recherche reconnu au niveau Européen.

La complémentarité des équipes de recherche et l’interdisciplinarité du projet démontrent le potentiel de ressources scientifiques et l’amplitude des savoirs qu’il est essentiel de connaître et de soutenir.

Nova CHILD est impatient de voir se concrétiser, par exemple,  une cartographie des compétences scientifiques liées à l’enfant, présentes sur le territoire, en vue de créer et de mutualiser de la connaissance et de l’expertise au bénéfice du développement économique des entreprises et du territoire.

Il pourra ainsi organiser une mise en relation entreprises/compétences scientifiques, par des rencontres scientifiques ou thématiques, en vue de faire naître un plan d’émergence de projets innovants autour des besoins de l’enfant et de la famille et de promouvoir ainsi l’innovation collaborative comme source de compétitivité.

Concernant le champ formation, il reste à élargir : créer des modules de formation accessibles aux industriels, permettrait d’accroître la compétence des collaborateurs des entreprises, d’apporter une meilleure réponse produits/usages/services aux besoins de l’enfant (psychologie, éveil, développement, croissance, conditions d’apprentissage…) faisant appel aux compétences universitaires et scientifiques.

L’autre ambition, chère à Nova CHILD, est d’avoir une vision prospective permanente « enfants et familles », source de connaissances et d’expertises au bénéfice de la recherche et du développement économique.

Vous l’avez compris, Enjeu[x] rejoint les ambitions du cluster visant lui-même à s’affirmer comme l’organisation de référence en France et en Europe pour concevoir des solutions éthiques pour le bien-être de l’enfant.

Cette orientation, ces talents, l’engagement au profit de l’enfant et un soutien actif et déterminé de la Région des Pays de la Loire, constituent bien une chance à saisir pour cette communauté d’industriels et de scientifiques.

Facebooktwittergoogle_plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *