Cycle de conférences : Identités, filiations et parentalité 2019-2020

conf identité filiation parentalité

Cycle de conférences-débats : Identité,  parentalité et filiation

Entrée libre et gratuite

(Pour tout renseignement complémentaire, contact administratif : ilona.laurent@univ-angers.fr)

Pour sa dixième année, le cycle de conférences-débats « Identité, parentalité et filiation »  met l’accent sur la clinique des transitions, transitions migratoires ou d’exil, transitions des genres, transitions personnelles, familiales et générationnelles.

Ce cycle, organisé par l’équipe de recherche BePsyLab  (Bien-être & processus de subjectivation) de l’Université d’Angers et en lien avec le programme de recherche EnJeu(X), s’adresse aux psychologues, psychiatres, aux soignants, inscrits dans la pratique clinique mais aussi aux professionnels des domaines social, éducatif, pédagogique comme aux étudiants et aux chercheurs intéressés plus largement par le champ des sciences humaines. Il a pour objectif d’ouvrir un espace de réflexion et de débats favorisant les liens entre les chercheurs, les étudiants et le monde professionnel.

Il est gratuit et la présence n’est pas soumise à  l’inscription. Les conférences toujours suivies d’un temps de débat animé par un.e discutant.e, ont lieu à la Maison de la Recherche Germaine Tillion, 5 bis Bd Lavoisier, ANGERS. Les dates sont en général  le jeudi soir  de 18H45 à 20H15.  (Sur demande, une attestation de présence peut être signée  pour  faire valoir au besoin en terme de formation ).

>Le jeudi 14 novembre 2019

Par Riadh Ben Rejeb : Professeur en psychologie clinique et psychopathologie, Université de Tunis, Directeur du Laboratoire «  Psychologie clinique- Intersubjectivité et culture ».

Abandon, adoption, filiation et secret de famille

L’abandon et l’adoption sont des situations qui font appel à plusieurs mécanismes psychologiques dont la mémorisation. La mémoire est en effet le réservoir du passé, de l’histoire et des secrets. Les recherches dans les domaines de la psychopathologie du foetus et de la psychologie pré et périnatale  nous permettent de mieux avancer sur le terrain de la compréhension de ces mécanismes précoces. Ce sont des mécanismes dont il faut tenir compte quand on conçoit un enfant, quand on décide de l’abandonner ou bien quand on projette d’en adopter un.

>Le jeudi 12 décembre 2019 de 18H45 à 20H15

Par Emmanuel Gratton, MCF en psychologie clinique sociale, Equipe de recherche émergente BePsylab, Université d’Angers

Les transidentités  : d’une rive à l’autre

La question transidentitaire a longtemps été abordée sous un angle psychopathologique. Aujourd’hui, elle est envisagée selon de nouvelles perspectives réinterrogeant à la fois ce qu’est l’identité et ce qu’il peut en être de la transition. L’hétéronormativité est ici mise en question à la fois par les connaissances anthropologiques, de nouvelles approches psychanalytiques et par la prise de parole des intéressé.e.s eux-mêmes. 

>Le jeudi 13 février 2020 de 18H45 à 20H15

Par Christina Alexopoulos – de Girard ATER, Université d’Angers, Membre du Centre de Recherches Europes Eurasie/ Institut national des langues et civilisations orientales

L’homme qui traversa deux fois le désert : de la paternité écran au devenir parent.

Nous explorerons la place de la paternité dans l’économie psychique d’un homme exilé, ayant été confronté à la maltraitance de son père et au départ définitif de sa mère, entre reproduction inconsciente de rapports d’emprise et d’abandon et tentatives de s’en affranchir.  Dans le travail clinique, il a fallu essayer de construire des limites contenantes, questionner l’incorporation de l’objet dans différentes pratiques addictives, élaborer la séparation en relation avec les retrouvailles possibles avec l’objet et l’intériorisation de ses bonnes qualités relationnelles. 

>Le jeudi 26 mars 2020 de 18H45 à 20H15

Par Jean Malka, pédopsychiatre et Valérie Bouvet, psychologue clinicienne, Centre Roger Misès, Angers

Clinique de l’enfant  et réalité psychique

En nous appuyant sur la notion de faux self de Winnicott, et sur des exemples issus de notre clinique, nous nous proposons d’aborder le concept de la pensée opératoire. Nous sommes de plus en plus souvent confrontés à ce mécanisme psychique (défensif) dans notre clinique et nous mesurons combien ce fonctionnement met en échec les processus de pensées des cliniciens et des équipes soignantes. Il nous apparaît comme une nécessité de «  prêter nos appareils pensées » (Bion) à nos patients et à leurs familles  mais aussi à l’intérieur de nos équipes. 

Il nous semble qu’au-delà de notre clinique, cette « coupure » d’avec la réalité psychique est un fonctionnement valorisé dans nos Sociétés occidentales. La performance et le rendement exigés demandent une sur-adaptation du Moi et ce dès le plus jeune âge. Sur-adaptation demandée aux enfants et aux parents. L’environnement scolaire et social de l’enfant demande une adaptation permanente qui vient convoquer les failles narcissiques en lien avec un défaut initial d’ajustement de ce même environnement à l’enfant.

Un paradoxe se met en place entre une adaptation du Sujet  malgré tout  nécessaire et attendue tout au long de la vie et un ajustement tout aussi indispensable de l’environnement, qui par ses exigences, crée une confusion entre attentes (contraintes, exigences) et attention (holding, étayage, ajustement).

>Le jeudi 9 avril 2020 de 18H45 à 20H15

Par Philippe Drweski, MCF en psychologie clinique  et psychopathologie, Equipe de recherche émergente BePsylab, Université d’Angers.

La parentalité à l’épreuve du retour d’expatriation

A partir du cas clinique d’une jeune mère de retour en France après plusieurs années d’expatriation, nous proposons une présentation autour de la spécificité psychique de ce processus dans les circonstances d’une parentalité. L’impatriation implique ainsi à la fois une séparation avec le pays d’accueil mais également un retour dans son pays d’origine qui mène à une renégociation identitaire à la fois culturelle mais également parentale. 

Facebooktwittergoogle_plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *