ÉTUDE PsyCADO-Covid-19

Claudine Veuillet-Combier chercheuse en psychologie clinique et psychopathologie et Emmanuel Gratton, chercheur en sociologie clinique pilotent, dans le cadre de l’équipe de recherche BePsyLab et du programme de recherche régional EnJeu[x], l’étude PsyCADO-Covid-19 qui a débuté le 26 mars 2020, dans le cadre de la pandémie de Covid-19 et des contraintes gouvernementales de confinement.

Objectifs de l’étude :

La recherche a pour objectif l’étude du vécu psychologique, relationnel et social des jeunes de 14 à 17 ans en situation de confinement imposée en France depuis le 17/03/20, dans le contexte de la crise sanitaire liée au Covid-19. Il semble fondamental d’engager rapidement des actions de recherche pour construire des connaissances scientifiques pouvant aider les pouvoirs publics dans la gestion de crise et permettre d’anticiper pour l’avenir, les effets de pareilles situations.

Méthodologie :

L’étude est méthodologiquement organisée en deux volets : qualitatif et quantitatif.

VOLET QUALITATIF

Dans un premier temps, une enquête par questionnaire semi-ouvert a été lancée auprès d’une trentaine de jeunes sollicités afin de recueillir leur témoignage dans ce moment particulier de confinement. Afin d’apprécier l’évolution de leur vécu, ils sont sollicités à trois reprises :

  • Temps 1 :  En début du confinement ( 2ème semaine de confinement )
  • Temps 2 :  En milieu de confinement   (5ème semaine de confinement)
  • Temps 3 :  Après la fin du confinement

VOLET QUANTITATIF

Parallèlement à l’enquête qualitative, une enquête quantitative est engagée en date du 8/04 avec un questionnaire en ligne.  Plusieurs partenaires sont engagés aux côtés des chercheurs dans cette action : La Fédération Française des Centres Sociaux, l’Office Municipal des Sports d’Angers, le Lycée Chevrollier etc.

 CALENDRIER DE L’ENQUÊTE ET RÉSULTATS

L’enquête qualitative a débuté le 26/03/20 et l’enquête quantitative le 8/04/20,  elle est actuellement en cours. Les résultats seront accessibles tardivement

PARTENAIRES

Lycée Chevrollier, Collèges et Lycées (Angers, Paris), Fédération Française des Centre Sociaux, Office Municipal des Sports, Association Nationale des Maisons Des Adolescents (115 MDA) dont  5 MDA des Pays de la Loire, Fédération Nationale de l’école des Parents et des Éducateurs, Association des expatriés, Direction de la CAF 49, service prévention du Conseil Départemental de Maine-et-Loire et Maison Départementale de Solidarité, Comité Régional Olympique et Sportif des Pays de la Loire.

INFORMATION

Pour toutes informations complémentaires, merci de contacter les chercheur.e.s :

claudine.combier@univ-angers.fr

emmanuel.gratton@univ-angers.fr

Facebooktwittergoogle_plus

3 Commentaires

  1. Christophe Daniel

    Bravo, cela m’intéresse, surtout le traitement de votre analyse quantitative.
    J’essaierai de suivre…
    Amitiés à tous les deux.
    Christophe

    Répondre
  2. Bordeau

    Bonjour,
    Je suis très intéressée par cette étude et l’analyse des résultats . En qualité de responsable protection de l’enfance au Département du 49, je m’interrogeais sur la pertinence de mener une telle étude auprès de jeunes confiés à l’ASE . Comment vivent-ils le confinement privé de liberté et de liens familiaux restreints.

    Répondre
  3. Bonnet Antoine

    Bonjour, Ancien animateur jeunesse pendant 10 ans, je suis intéressé par votre étude. Je pourrai en faire bénéficier un réseau d’animateurs jeunesse, au sud de l’agglomération d’Angers, avec des centres sociaux et des animateurs municipaux, ainsi que des élus municipaux.
    Merci.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *