Aller au contenu

Conférence « Portraits de famille, traces et transmission »

Chargement de la carte…

Date / Heure
Date(s) - 23/11/2016
19 h 00 min - 21 h 00 min

Emplacement
Espace culturel de l'Université d'Angers, campus St Serge

Catégories Pas de Catégories


Dans le cadre du programme « 10 jours 10 conf’ » proposé par l’Espace culturel de l’Université d’Angers du 15 novembre au 25 novembre 2016, EnJeu[x] propose une

Conférence et exposition « Portraits de famille, traces et transmission »

par Claudine Veuillet-Combier, psychologue clinicienne, Maître de conférence en psychologie clinique et psychopathologie à l’UA et Emmanuel Gratton, sociologue, Maître de conférence en psychologie clinique sociale à l’UA.

La photographie familiale autant dans l’acte qu’elle engage que dans le contenu produit mérite d’être interrogée dans son évolution. Dans le cadre du programme de recherche universitaire EnJeu[x], un travail a été fait avec des enfants sur les photographies de famille pour explorer leurs représentations familiales.

Les photographies familiales sont effectivement porteuses d’histoire, de mémoire, elles viennent faire traces en images de l’expérience partagée. Que donnent-elles à voir des liens familiaux, que rendent-elles visible ou pas des  attaches qui nous unissent ? Quel est le portrait photographique des familles d’aujourd’hui? La révolution numérique a changé notre rapport aux images, les photos sont désormais le plus souvent stockées sur des cartes mémoires, sur des disques durs, conservées dans nos téléphones portables, affichées sur des écrans  d’ordinateur et sont de moins en moins tirées sur papier etc. La photographie familiale, autant dans l’acte qu’elle engage que dans le contenu produit, mérite donc d’être interrogée dans son évolution. Quelle fonction la photo vient-elle occuper aujourd’hui pour les familles, comment les images fabriquent-elles la famille et comment la famille fabrique-t-elle des images ?

Pour répondre à ces questions, une action recherche a été engagée auprès de 70 enfants âgés de 9 à 10 ans issus de deux écoles du Maine et Loire, dans deux quartiers très différents socialement. Des étudiants en psychologie (Guéranger Valentin, Andréa Parzani, Nadia Dubreil) en stage ont participé également à cette étude pour aider au recueil des données. La méthodologie utilisée  visait à interroger ces enfants sur leurs représentations familiales  en leur demandant de dessiner une famille imaginaire, en les invitant à apporter des photos de famille en leur possession et en les encourageant à se faire eux aussi photographes pour prendre de scènes de vie familiale. Lors d’échanges individuels ou en situation de focus groupe,  ils ont témoigné de leur regard  porté sur la famille.

L’exposition présente certaines des photos recueillies dans ce contexte et permet de feuilleter un carnet d’images qui nous invite dans l’intime familial pour découvrir des scènes de vie quotidienne, des lieux  (chambres, salons, cuisines, …), des instants de vie patagés, des enfants, des parents, des grands-parents, des animaux,…  avec des photos posées, ou prises sur le vif, tendant de saisir des morceaux d’histoire, pour fixer, enregistrer, mémoriser, raconter …témoigner, dire ou taire…

Les enfants qui ont confié ces photos ont été eux-mêmes, pour certains, l’objet de portraits réalisés par Pierre Soria-Piles (étudiant aux Beaux-arts), avec une émotion esthétique provoquée par les traits et les couleurs dont la douceur nostalgique dessine les visages. La bascule artistique est provoquée par l’alliance insolite de ces aquarelles au côté des photographies, dans une mise en regard qui  dialogue avec  nos images intérieures.

Par ailleurs, une large fresque rassemble les dessins de famille des enfants pour offrir dans un geste artistique un visage à la fois unique et pluriel des représentations familiales. Elle déroule une scénographie imaginaire dont la dimension panoramique  nous invite  à son tour, au voyage.

La création  sonore de Maeva Bouchilaouene (étudiante aux Beaux-arts) avec une vidéo portant sur les entretiens individuels avec les enfants propose, elle, des images animées, porteuses de paroles où les mots des uns se glissent parfois dans la bouche des autres.

Cette exposition en mariant  photographies, peinture, dessins, vidéos, propose une hybridité des supports et techniques qui se prêtent  à une expressivité  qui nous invite aux souvenirs,  au rêve, et ne peut manquer de solliciter notre propre roman familial, les images ayant ce magique pouvoir de réveiller l’émotion qui sommeille en nous….

 

Le 23/11/16, à 19h, en lien avec cette exposition, Claudine Combier et Emmanuel Gratton, vous proposent une conférence qui croisera regard psychanalytique et sociologique sur le thème : «  Portraits de familles, traces et transmission ». Venez débattre avec eux…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.