Aller au contenu

La place des femmes sur les photographies de famille

Un article de France Inter avec la sollicitation de Claudine Combier-Veuillet et Emmanuel Gratton, psychologues et chercheurs à l’université d’Angers.

Plusieurs femmes ont réalisé, au moment de regarder les albums photos de famille, elles n’apparaissent que rarement.
Les femmes sont souvent celles qui prennent les photos, ce qui peut expliquer pourquoi elles ne sont pas dessus.

Extrait de l’article de France Inter : « Ces réflexions n’étonnent pas Claudine Veuillet-Combier et Emmanuel Gratton, psychologues et chercheurs à l’université d’Angers, auteurs notamment de « Photographies de familles contemporaines, perspectives croisées entre sociologie et psychanalyse » (presses universitaires de Rennes). « L’image fait le récit de la famille. Il y a un choix des photos qui est fait. Il est intéressant de voir que l’on fait une lecture, une analyse de ses photos », observe Emmanuel Gratton. 

Dans leurs travaux, ils relèvent que la femme prend souvent plus de selfies avec ses enfants et que la préoccupation de se constituer un album de famille arrive souvent à la naissance du premier enfant. « La maternité modifie beaucoup le rapport à la question photographique. En devenant mère, on a tendance à effacer son statut de femme, et il n’y a plus que des photos des enfants dans l’album de famille ou les photos partagées via des applications », explique Claudine Veuillet-Combier. Mais tout n’apparaît pas dans l’album photos, rappelle la psychologue : « Les photos de familles ont aussi un objectif, présenter le visage idéal de sa famille, en laissant hors champ les difficultés. Tout ce qu’on ne montre pas, cela nous raconte aussi. » »

Pour retrouver l’article en entier

Et l’interview à partir de 26’30min

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.