Thématiques

Le programme EnJeu[x] vise à structurer le périmètre thématique scientifique de l’enfance et de la jeunesse. La Convention Internationale des Droits de l’Enfant (1989) définit l’enfance comme la période d’âge comprise entre 0 et 18 ans. Le terme jeunesse recouvre toute ou en partie cette tranche d’âge en fonction des acceptions et se prolonge au-delà. Le projet se concentre donc sur cette période sans s’interdire d’élargir un peu en fonction des processus étudiés. Les problématiques de la petite enfance (jusqu’à 6 ans), de l’âge scolaire (6 à 13 ans), de l’adolescence sont concernées par les recherches développées dans EnJeu[x] dans une démarche résolument pluridisciplinaire à l’instar des child studies/children studies/chilhood studies anglo-saxonnes. Ce domaine de recherche – à la fois nouveau, interdisciplinaire et émergent – développe une nouvelle approche de l’étude des enfants et des jeunes, dans une perspective diachronique et transnationale. Il s’agit de comprendre l’enfance et la jeunesse pour améliorer la qualité de vie et le bien-être des enfants et des jeunes, pour optimiser les services qui leur sont proposés, pour leur permettre d’exercer leurs droits et d’affirmer leur parole.

L’intérêt grandissant pour l’étude de l’enfance et de la jeunesse a favorisé l’apparition de nouvelles spécialisations, sans pour autant que soit établi un véritable lien entre les différentes approches. Cette division disciplinaire de la recherche ne parvient pas à synthétiser tous les aspects de l’enfance et de la jeunesse. La simple accumulation des recherches et découvertes fragmentaires de chaque discipline ne permet pas d’appréhender de manière globale les enfants et l’enfance. Une recherche véritablement interdisciplinaire, multidisciplinaire est absolument nécessaire et c’est ce que le programme EnJeu[x] ambitionne de réaliser.

Les enfants doivent être perçus comme sujets à part entière et pas seulement comme objet d’étude, comme cela a été le cas pendant longtemps. Ils représentent une importante source d’informations et d’enseignements (point de vue, perception des actions, ressenti, paroles) qui doit être prise en compte dans la recherche académique afin de mieux comprendre, à partir de leurs expériences, leurs réalités vécues. Ils ont été trop perçus comme des êtres passifs, dépendants ou incomplets. Ils sont aujourd’hui considérés par les chercheurs comme des acteurs de la société et pour ce qu’ils sont en tant qu’enfants aujourd’hui, non pas seulement pour ce qu’ils seront demain. Il n’est d’ailleurs pas étonnant que les child and/or childhood studies et les women studies et African-American studies, soient en interconnection en raison de stratégies et de méthodologies de recherche qu’elles engendrent (voir 2013, Mary Jane Kehil, Understanding childhood : A Cross Disciplinary Approach, The Policy Press).

En France, l’enfance est une des thématiques encouragées par l’AERES pour son caractère innovant et l’intérêt pour l’étude des child/childhood studies commence tout juste à se manifester. En 2009, l’ANR a lancé un appel à projet « Enfants et enfance » dans lequel les Child Studies n’étaient pas référencées ; les douze projets sélectionnés sont terminés ou sont en cours de l’être. En mai 2013, deux journées d’étude internationales organisées par le groupe « Sciences de l’enfance, enfants des sciences » de l’EHESS posaient les questions suivantes : à quelle discipline appartiennent les enfants ? Comment les enfants circulent-ils entre, parmi et au-delà des disciplines ? Pour les chercheurs engagés dans EnJeu[x], les acteurs/objets « enfants/enfances » et « jeunes/jeunesse » doivent s’affirmer comme des champs de recherche à part entière organisés dans un pôle dépassant les cadres disciplinaires et redéfinissant l’organisation scientifique.

Le programme EnJeu[x] est structuré en cinq axes pluridisciplinaires : 1 Développement, éducation, apprentissage2 Filiations, familles3 Cultures, imaginaires, médiation4 Droits, citoyenneté5 Enjeux de santé publique. Ils couvrent des champs scientifiques interconnectés à partir de problématiques novatrices à la fois bien identifiées et complémentaires. Chacun des axes est lui-même subdivisé en trois thématiques de recherche qui s’articulent et interagissent dans un ensemble cohérent couvrant un large spectre dans les LLSHS et d’autres domaines (santé, sciences de l’ingénieur, nutrition).

thématiques EnJeuX